Danse et art

Tiana Meehan Gagnante de la recherche de modèles Energetiks

Il y a un peu plus d’un an, Tiana Meehan a été nommée gagnante de la recherche annuelle de modèles de couverture de Dance Informa avec l’icône des vêtements de danse Energetiks. Les restrictions de Covid faisant des ravages, Tiana a dû être patiente avant de pouvoir recevoir ses illustres prix, qui comprenaient un contrat de mannequinat et la chance d’être la prochaine ambassadrice du Victorian Dance Festival (VDF).

Tiana Meehan.  Photo par Elly Ford.
Tiana Meehan. Photo par Elly Ford.

Le mois dernier, Tiana a enfin pu enfiler les derniers looks de vêtements de danse Energetiks et profiter d’une séance photo avec la talentueuse photographe Elly Ford, prête pour la couverture du magazine Dance Informa du mois. Vous verrez certaines des magnifiques photos de Tiana ici, ainsi que dans les prochaines campagnes publicitaires d’Energetiks. Recherchez-les sur les réseaux sociaux et sur Energetiks.com.au.

Ici, nous parlons avec Tiana de l’expérience, ainsi que de ce qu’elle attend avec impatience à propos de VDF les 23 et 24 avril, au Melbourne Showgrounds.

Félicitations pour avoir été nommé gagnant de la recherche de modèles Energetiks. Qu’avez-vous ressenti en sachant que vous feriez la couverture de Dance Informa et remporteriez un contrat de mannequinat avec Energetiks ?

« J’étais vraiment excitée ! J’ai essayé d’entrer dans le mannequinat pendant des années, depuis que j’avais environ 13 ou 14 ans. J’essayais d’être représenté par un agent de mannequinat, et chaque agence a dit «non». Pas pour une raison précise, mais j’ai juste été rejeté après rejet et j’ai abandonné toute l’idée en pensant que ce n’était peut-être pas pour moi. Donc, quand on m’a donné cette opportunité, cela m’a ouvert les yeux sur le fait que je pouvais le faire. Le fait que je me sois lancé montre que si vous obtenez des rejets, vous devriez simplement continuer, car votre opportunité se présentera.

Comment avez-vous apprécié l’expérience de la séance photo avec Energetiks ?

« C’était vraiment amusant de le faire à l’extérieur et de travailler avec l’environnement. Cela l’a rendu beaucoup plus excitant et j’ai aimé explorer tous les différents mouvements et essayer de capturer une belle forme ou un bon moment. Cela m’a fait sortir de ma zone de confort. Beaucoup de séances photo que j’ai faites se sont déroulées dans votre studio de base, donc faire une séance photo sur place était vraiment agréable et c’était plus une expérience.

Avez-vous aimé porter les dernières créations Energetiks ?

« Oui! Il est vraiment difficile de choisir une pièce préférée ; Je les ai tous adorés ! J’ai adoré les couleurs, en particulier la sarcelle. Ce que j’ai aimé dans les pièces, c’est qu’elles ont un look très classique. Je suis une danseuse de formation très classique et j’aime aussi beaucoup de vieux films. Les conceptions du bas du dos sont vraiment belles.

Dans le cadre de votre prix, vous avez été nommé ambassadeur du Victorian Dance Festival. Qu’attendez-vous de VDF ?

« J’ai hâte d’être dans un environnement différent, de voir comment Melbourne le fait et de rencontrer de nouvelles personnes. Avec Covid, nous avons tous été coincés au même endroit, c’est donc la première fois depuis toujours que je pourrai aller quelque part et danser avec de nouvelles personnes. J’ai vraiment hâte d’y être.

Vous assisterez Sophie Holloway chez VDF. Êtes-vous enthousiasmé par l’opportunité?

« J’adore Sophie Holloway. Je l’ai depuis que j’ai environ 13 ans ! Je me souviens de la première routine que j’ai faite avec elle quand elle est revenue en Australie des Rockettes. C’était une routine de Fosse, et c’est à ce moment-là que je suis absolument tombé amoureux de son style.

Parlez-nous de votre parcours en danse.

« Je danse depuis l’âge de trois ans. Je suis de formation classique et j’ai toujours voulu intégrer le Ballet de l’Opéra de Paris. Mais ensuite, je me sens amoureux du théâtre musical et du style Broadway parce que j’aime aussi chanter et jouer. Je respecte toujours l’industrie du ballet, mais je me concentre davantage sur le théâtre musical maintenant. Je me suis entraîné à Ettingshausens depuis l’âge de 16 ans, puis je suis allé à Brent Street à 18 ans et j’ai travaillé à plein temps pendant un an. Je me suis entraîné à New York pendant deux mois avec les Rockettes et à la Joffrey Ballet School. J’ai aussi pu danser en Chine quand j’étais au lycée. C’était une expérience tellement cool. Je n’étais qu’en huitième année et nous n’y allions pas avec nos parents, donc ça m’a vraiment mûri en tant que personne et en tant qu’interprète. J’ai déjà pu voyager un peu avec la danse, ce qui a été vraiment agréable, et j’ai l’impression que cela a fait de moi la danseuse que je suis aujourd’hui.

Quels sont vos objectifs et vos rêves ? Où vous verra-t-on ensuite ?

« Mon plus grand rêve est de danser et de jouer au cinéma, de préférence en même temps, dans un long métrage comme un film de Baz Luhrmann ou quelque chose comme ça. Ou faire une comédie musicale. Ma comédie musicale préférée serait Cabaret ou alors Chicago avec le vrai style de jazz de Broadway, ou vraiment n’importe quelle comédie musicale basée sur Fosse.

Gardez un œil sur le site Web Energetiks pour les images de Tiana Meehan et les derniers looks de danse fabriqués et conçus en Australie sur www.energetiks.com.au.

Par Deborah Searle de Dance Informa.






Vous pourriez également aimer...