Danza y arte

Fear & Gibson: un excellent partenariat

µ

Par Matteo Morelli | Photos gracieuseté de Robin Ritoss et Fear / Gibson

L'équipe IDC souhaite la bienvenue à Matteo Morelli en tant que nouveau membre de notre personnel. Vous pouvez en savoir plus sur Matteo et tous les membres de notre équipe via la page Team IDC.

Lilah Fear & Lewis Gibson patinent ensemble depuis 2016 et représentent la Grande-Bretagne. Le couple de médaillés de bronze de Patinage Canada 2019 dévoile les détails de leur partenariat, en collaboration avec l'Académie de glace de Montréal, et revient sur la saison écoulée.

Photo gracieuseté de Lilah Fear & Lewis Gibson

Quel âge avez-vous tous les deux commencé à patiner?
LF: J'ai commencé à patiner à deux ans mais juste pour le plaisir. À l'âge de six ans, j'ai commencé à patiner un peu plus régulièrement et à l'âge de 10 ans, je faisais de la compétition dans le cadre de la série de danse solo au Royaume-Uni ainsi que du patinage libre. Nous avons passé nos étés au Canada à visiter les deux côtés de la famille, nous avons donc été exposés à des clubs canadiens et à des entraîneurs dès le plus jeune âge.

LG: J'ai commencé à patiner à l'âge de 11 ans après avoir regardé Dancing on Ice chez moi en Écosse. Jusque-là, j'étais très impliqué dans le football mais une fois que j'ai commencé à patiner, je savais que c'était ce que je voulais faire.

Vous patinez ensemble depuis 2016. Vous connaissiez-vous avant?
En fait, nous nous connaissions avant de faire équipe en 2016. En été, nous avons tous les deux patiné au Toronto Cricket Club et nous nous connaissions donc un peu de là. Lewis était beaucoup mieux patineur libre. Il était toujours dans les sessions avancées, donc nous n'avons pas passé beaucoup de temps ensemble. Nous avons eu beaucoup de chance de pouvoir faire des séances de coups au Cricket Club et avons pu apprendre de Brian Orser, Tracy Wilson et Andrew Hallam des compétences de patinage très importantes.

Bien qu'il s'agisse d'un partenariat relativement nouveau, vous avez déjà obtenu des résultats impressionnants. Quelle routine suivez-vous?

Nous avons toujours eu de très bonnes relations de travail, ce qui, je pense, nous a aidés à progresser. Il y a une grande différence d'âge, ce qui est peut-être utile parce que nous ne sommes pas nécessairement dans les mêmes cercles hors glace, ce qui nous permet d'avoir une relation productive et professionnelle sur la glace. Nous nous respectons mutuellement et avons également des valeurs fondamentales similaires. Il existe de nombreuses formules différentes pour de bons partenariats et nous nous sentons chanceux d'en avoir une qui fonctionne bien pour nous.

Vous montez-vous bien sur et hors de la glace?

Nous nous entendons très bien sur et hors de la glace. Nous sommes toujours capables de partager un bon rire et nous avons différents domaines d'intérêt hors glace qui nous permettent d'apprendre beaucoup les uns des autres.

Qu'aimez-vous le plus du patinage avec votre partenaire? Y a-t-il un aspect curieux ou drôle que vous aimeriez partager avec nous?

LF: Ce que j'aime le plus chez Lewis, c'est sa créativité et sa motivation industrieuse dans tout ce qu'il fait. Il est également extrêmement spirituel et m'aide à rester calme et à la terre quand je deviens stressé.

LG:
Ce que j'aime le plus chez Lilah, c'est à quel point elle est toujours positive et motivée. Les jours où je me sens fatiguée ou un peu déprimée, elle est toujours là pour remonter le moral.

La danse sur glace au Royaume-Uni a connu ses années d'or avec Torvill et Dean. Les trouvez-vous inspirants? Avez-vous d'autres patineurs qui vous inspirent?

Nous sommes absolument inspirés par tout ce qui concerne Torvill et Dean, de leur voyage à leurs réalisations à tout ce qu'ils ont fait depuis. Ils ont redéfini notre sport et être une infime partie de leur héritage est un immense honneur. Nous sommes inspirés par tant de patineurs et d'équipes de danse sur glace.

LF: Je m'inspire de Scott et Tessa et Gabriella et Guillaume ainsi que de la danse sur glace. En célibataire, j'adore Sasha Cohen et je me souviens encore à quel point j'étais frappée par l'étoile lors de sa rencontre à Turin 2006.

LG: En danse sur glace, je suis inspiré par toutes les équipes avec lesquelles nous nous entraînons ici à Montréal. Chaque équipe a ses propres traits uniques que vous pouvez reprendre et motiver chaque jour. Mon patineur libre préféré absolu de tous les temps est Daisuke Takahashi. Son mouvement sur la glace ne ressemble à aucun autre, et il est tellement libre et flamboyant. J'attends avec impatience ses débuts en danse sur glace!

Vous vous entraînez à la prestigieuse Académie de glace de Montréal. Comment travaillez-vous avec votre coach, vos chorégraphes et les autres équipes?

Nous nous sentons tellement chanceux de nous entraîner à l'Académie de glace de Montréal. Nous travaillons avec l'équipe de coachs là-bas, qui ont tous des perspectives différentes et ajoutent de la valeur à travers différents domaines d'expertise. Nous trouvons cela merveilleux et étant donné nos antécédents limités en danse, nous apprenons tellement chaque jour. Avant de faire équipe, Lewis n'avait jamais fait de danse sur glace et Lilah n'avait eu que quelques années d'expérience en junior. Les équipes qui s'entraînent à Montréal sont tout aussi inspirantes. Il y a tellement de talent sur la glace chaque jour et cela nous motive et nous apprenons de tous nos camarades d'entraînement. La chose la plus importante est le sens de la communauté, le respect mutuel et le soutien.

Votre programme Vogue est considéré comme emblématique et a reçu une énorme appréciation du public. Comment cette danse engageante s'est-elle réunie?

Merci beaucoup pour vos commentaires sur notre danse gratuite cette année. Nous avons été très agréablement surpris par le soutien de ce programme. Nous avions décidé de la musique, avec beaucoup de respect pour Madonna et son œuvre. Bien que nous n'ayons pas grandi au plus fort de sa carrière, nous avons admiré sa créativité avec Vogue en particulier, nous aimons vraiment la chanson. La chorégraphie a été réalisée par l'incroyable Romain Haguenauer, avec beaucoup de contributions du fabuleux Sam Chouinard et du reste de l'équipe d'entraîneurs, donc nous ne pouvons vraiment pas nous en attribuer le mérite.

L'ISU a décidé à juste titre d'annuler le Championnat du monde 2020 à Montréal en raison de la situation pandémique. Cela a été un choc pour tout le monde et particulièrement pour les équipes de l'Académie de glace de Montréal, qui avaient hâte de concourir dans leur ville natale. Comment avez-vous reçu les nouvelles et comment vous sentez-vous à ce sujet?

Au départ, nous avons été absolument choqués d'apprendre que le Mondial 2020 à Montréal avait été annulé. Nous et le reste des patineurs, sans parler du comité organisateur, de l'ISU et des bénévoles, avions fait beaucoup de travail. Nous étions également très excités de montrer Montréal, car nous aimons absolument la ville et savons que Patinage Canada et l'ISU auraient organisé une merveilleuse compétition. Une fois que nous avons traité la nouvelle réalité, dans le contexte de la crise sanitaire mondiale, nous étions bien sûr plus soucieux de la santé et de travailler ensemble pour maîtriser cette pandémie. Il est difficile de croire que cela aurait été il y a deux semaines. Il semble que beaucoup plus de temps se soit écoulé.

Quels souvenirs chéris-tu le plus de cette saison?

Nous avons tellement de souvenirs que nous chérissons de la dernière saison. Quelques faits saillants particuliers seraient de remporter notre première médaille de Grand Prix à Patinage Canada à Kelowna. Avec autant de famille au Canada, Lilah avait une grande équipe en liesse et c'était très émouvant de recevoir cette médaille avec eux dans le public. Nous avons aussi beaucoup aimé aller au Shanghai Trophy. L'expérience sur et hors de la glace a été très enrichissante. Enfin, nous aimons toujours participer aux championnats britanniques, car nous avons tous les deux nos familles avec nous et nous aimons revoir tout le monde dans l'équipe GB.

Lewis, vous avez lancé une initiative fantastique appelée ICE + DANCE, qui a débuté à Londres en 2019 avec Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis entraînant d'autres patineurs. Comment vous est venue cette idée et que réserve l'avenir à ce projet?

LG: ICE + DANCE est quelque chose que j'ai toujours voulu commencer, en partie parce que j'aime le coaching, mais aussi en partie parce que, maintenant que je fais de la danse sur glace et que j'ai tellement appris, je peux partager ces compétences avec la communauté du patinage. Faire venir les championnes du monde, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, était tellement excitant pour moi et pour les patineurs des séminaires. Ils ont apporté une telle richesse d'expérience et d'expertise. J'espère continuer à faire ces séminaires à l'avenir.

Lilah, vous avez un podcast intitulé "The Lilah Jo Show". La saison 2 est «la saison des patineurs sur glace» et propose des interviews avec vos collègues patineurs, dont Nathan Chen, Kaitlin Hawayek, Guillaume Cizeron, Gabriella Papadakis, Madison Chock et Evan Bates, et Madison Hubbell. Vous avez un moyen de les mettre à l'aise qui vous permet d'approfondir leur vie. Pensez-vous que vous en ferez plus?

LF: Merci d'avoir présenté mon podcast, «The Lilah Jo Show». J'ai commencé cela il y a quelques années, voulant me plonger dans la vie de personnes exceptionnelles dans leur travail ou dans un domaine de leur vie et explorer leur chemin vers l'excellence. Cette saison, j’apprends à connaître une sélection de patineurs du monde et je découvre encore une fois leurs histoires et je les connais hors de la glace. J'étudie la psychologie à l'Université McGill à Montréal et je m'intéresse au développement humain et à la performance et je sens que cela alimente mes podcasts. J'aime vraiment faire les interviews!

Enfin, quels sont vos objectifs pour la nouvelle saison?

Nos objectifs pour la prochaine saison et au-delà sont de continuer à travailler dur et à s'améliorer. Nous avons tellement de choses à apprendre et à développer, ce que nous trouvons passionnant et nous avons la chance de nous amuser beaucoup en cours de route. Nous sommes honorés de faire partie de l'équipe GB et I.AM et apprécions vraiment que vous ayez pris le temps de nous interviewer. Nous savons que vous êtes impliqué dans le NHS au Royaume-Uni dans la lutte contre le virus Corona. Prendre le temps de nous interviewer est très apprécié et nous sommes très reconnaissants pour tout ce que vous faites.

También puede gustarte...