Dance and art

What to do, what to see, what to hear: love at the High, two "Light" plays, next generation dancers, etc.

THEATER

Ce week-end est votre dernière chance de voir Les Six Pommes de Bina, the Alliance Theatre coproduction émouvante en première mondiale avec la Children’s Theatre Company de Minneapolis. L’histoire du dramaturge Lloyd Suh sur une fillette de 10 ans à la recherche de sa famille après leur séparation pendant la guerre de Corée a été écrite bien avant la crise en Ukraine, mais les parallèles entre les conflits – toutes les guerres, vraiment – ne peuvent être ignorés. « Suh a élaboré une réflexion poétique et mythologique sur l’horreur et le déchirement de la violence insensée », a écrit Alexis Hauk dans son ArtsATL la revue. Jusqu’au 27 mars. Masques encouragés.

::

Il y a toutes sortes de forces naturelles et fictives qui propulsent l’esprit scientifiquement centré de Karen Zacarias L’héritage de la lumière à Théâtre de la synchronicité, qui met à l’honneur la mathématicienne, scientifique et philosophe française Émilie du Châtelet et un personnage contemporain, Olivia, astrophysicienne. À travers des sauts dans le temps et des éclats occasionnels de fantastique, le public suit ces deux brillantes femmes des mathématiques et des sciences, toutes deux à la croisée des chemins critiques de la vie. La pièce fait des allers-retours entre leurs périodes de temps, et il y a un entrelacement constant de faits et de fantaisie. En elle ArtsATL critique, Alexis Hauk appelle le spectacle « une méditation inégale mais continuellement fascinante sur la maternité et la mortalité, la physique et l’éthique, la lumière et l’amour ». Jusqu’au 10 avril. Masques obligatoires.

::

In La lumièrele premier travail du dramaturge Loy Webb sur les planches de Théâtre Horizon, une demande en mariage surprise prend une tournure imprévue qui bouleverse le monde de Rashad (Enoch King, en haut à gauche) Genesis (Cynthia D. Barker, à droite) et les oblige à affronter un secret du passé. La productrice artistique associée d’Horizon, Marguerite Hannah, co-réalisatrice ici avec Lydia Fort, qualifie la pièce « d’histoire d’amour d’aujourd’hui compliquée par de nombreux non-dits. Les personnages explorent de nombreuses questions sur l’amour universel et la communauté noire en particulier. Ils déterrent les questions qu’on nous a appris à ne pas poser. Jusqu’au 17 avril. Une preuve de vaccin ou un test PCR négatif dans les 48 heures et des masques sont requis.

::

ART+DESIGN

Qu’est-ce que l’amour? Quelle est la différence entre l’amour et l’amitié ? Quelle est la relation entre l’amour et la vérité, la liberté et la justice en ces temps difficiles et qui divisent ? Telles sont quelques-unes des questions explorées dans le Haut Musée d’Art exposition, Ce qui n’est pas dit, l’amour. Il ouvre vendredi et présente de l’art contemporain de 1987 à 2021. Vous verrez peintures, sculptures, photographies, vidéos et arts médiatiques par plus de 35 artistes basés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Jusqu’au 14 août. Admission générale 16,50 $. Masques obligatoires.

::

Galerie Bill Lowe aura une grande réouverture après avoir été fermé pendant deux ans en raison de la pandémie et du décès prématuré du fondateur Lowe en décembre 2021. Poète d’un Eden menacé présente une rétrospective de 35 ans d’œuvres de l’artiste multidisciplinaire américain Frank Hyder. L’exposition présentera les œuvres sculptées, marquées, gravées et peintes à la main de Hyder sur bois et autres supports, dont plusieurs sont exposées pour la première fois. Vernissage samedi 18h-21h Masques facultatifs.

::

Pablo Picasso est considéré comme l’artiste le plus célèbre du XXe siècle et, comme Van Gogh, un autre artiste dont la renommée perdure, Picasso est numérisé dans une exposition multimédia immersive à Chantier Pullman. Imaginer Picasso donne vie à 200 de ses œuvres les plus reconnues, ainsi qu’à l’histoire de sa vie et de son œuvre. Jusqu’au 19 juin. Admission générale 31,50 $. Entrée chronométrée ; réservations obligatoires. 225 Rogers Street NE Les masques sont recommandés mais pas obligatoires.

::

DANCE

La vitrine chorégraphique annuelle Toile de danse s’améliore chaque année. Cette année, sept chorégraphes seront présentés au Georgia Tech’s Ferst Centre des Arts. Dans Présentation de la prochaine génération, attendez-vous à tout, du hip-hop au contemporain, de la part de créateurs de danse comme Atarius Armstrong, Patsy Collins, Thulani Vereen, Zach et Dorinda Walker. Vendredi et samedi, 20 h 32 $ admission générale. Grâce aux restrictions pandémiques sur les performances en direct, la danse sur film s’est récemment épanouie, devenant plus innovante et techniquement sophistiquée. La nouvelle initiative Toile de danse : sur film, également au Ferst Center, met en vedette trois cinéastes jeudi à 18 h 30, 10 $ à 20 $. Masques encouragés.

::

Danseur hip-hop Darvenski Louisqui a brillé dans son rôle de Bob Cratchit dans le Terminus Modern Ballet Theatre Marley était mort pour commencer, présente son propre spectacle. Les pieds d’abord sera à l’extérieur dans Wildflower Meadow de Serenbe samedi et dimanche, 18 h. Billets 50 $. 10950 Hutchesons Ferry Road, Chattahoochee Hills.

::

La chorégraphe de pratique sociale Lauri Stallings et les artistes émouvants Vinisha Browne, Mary Jane Pennington et Mechelle Tunstall ont créé à Galerie 992 dans le West End depuis février. Ce dimanche à 22 h, ils exploreront le mouvement, la communauté et la musique dans Cartographie de la méditation dans le cadre du jam musical jazz de la galerie. Gratuit. 992, boulevard Ralph David Abernathy. Les masques sont facultatifs.

::

LA MUSIQUE

Deux musiciens accomplis qui ont puisé leur inspiration dans la jeunesse Atlanta Symphony Orchestra sera à l’honneur pour Salle symphonique concerts les 24 et 26 mars à 20 h. Né à Augusta, élevé à Charleston Jonathan Heyward, chef d’orchestre de la Nordwestdeutsche Philharmonie d’Allemagne, se souvient d’avoir vu l’orchestre lors d’un voyage scolaire il y a longtemps. Cette semaine, il dirigera l’orchestre dans un programme qui comprend l’Ouverture n°3 de Leonore de Beethven, la Symphonie n°9 de Chostakovitch et la première mondiale commandée par l’Orchestre symphonique d’Atlanta de « Soul Bass » de Xavier Dubois Foley. Originaire de Marietta, Foley (ci-dessus) est diplômé du programme de développement des talents de l’orchestre. Une preuve de vaccination ou un test Covid négatif récent est requis. Les billets commencent à 23 $.

::

Des musiciens d’organisations de musique classique d’Atlanta, dont l’Orchestre symphonique d’Atlanta, l’Opéra d’Atlanta et les joueurs de chambre d’Atlanta, uniront leurs forces dans une performance pour collecter des fonds pour le Comité international de secours, qui aide à l’évacuation des femmes et des enfants d’Ukraine. Atlanta est unie pour l’Ukraine, un concert-bénéfice aura lieu à 7h30 le 29 mars à Église presbytérienne de Shallowford. Olga Shpitko, violoniste de l’Orchestre symphonique d’Atlanta, jouera et parlera lors du concert., un natif de Lviv, une ville ukrainienne récemment visée par des missiles russes ; et Philip Greenberg, l’ancien directeur musical de l’Orchestre philharmonique de Savannah qui dirige maintenant l’Orchestre philharmonique national de Kiev. Le spectacle, qui comprendra également des musiciens de plusieurs ensembles communautaires et de jeunes, sera diffusé en direct sur le site Web de l’église presbytérienne de Shallowford. Un code QR pour les dons sera disponible pour tous les publics en personne et virtuellement pendant la représentation.

::

CINEMA+TV

Les mégastars de l’improvisation Ryan StilesGreg Proops, Jeff B. Davis et Joel Murray de la série télévisée primée aux Emmy Awards À qui appartient-il de toute façon ? apportent la version live, Qui vit de toute façon? à Atlanta pour une seule nuit, le 30 mars à 20 h. Le spectacle à Ferst Centre des Arts propose de nombreuses comédies physiques et des chansons improvisées ainsi que les favoris des fans tels que la fausse routine d’infopublicité sur CD. Attendez-vous à rire. Beaucoup. La participation du public fait partie du plaisir, alors soyez prêt. Les billets commencent à 35 $. Masques encouragés.

You may also like...