Tanz und Kunst

La MaMa kündigt das La MaMa Moves 2022 an! Tanzfestival

La MaMa dévoile la programmation du 17e édition de La MaMa Moves! Fête de la danse. Organisé par Nicky Paraiso, le festival de trois semaines présentera de nouvelles œuvres de neuf artistes/compagnies de danse aux approches audacieuses et diverses de la performance. Le festival 2022 aura lieu du jeudi au dimanche, du 14 avril au 1er mai, au Ellen Stewart Theatre de La MaMa et au Downstairs Theatre, 66 East 4e Street (entre Bowery et Second Avenue), NYC. Les temps de représentation varient. Les performances seront diffusées en streaming après les présentations en direct.

« Les chorégraphes de cette saison travaillent sur une myriade de problèmes : réexaminer le sens du chez-soi, rechercher la danse postmoderne en tant que construction raciale et reconnaître le besoin essentiel de confiance dans nos vies quotidiennes. Ces préoccupations ont surgi dans une période de crise, d’incertitude et aussi de réflexion, remettant en question nos façons de réagir avec notre corps, notre esprit, notre cœur. Les artistes de La MaMa Moves de cette saison! Dance Festival a abordé ces questions de manière créative, réfléchie et profondément ressentie », a déclaré Paraiso.

Le festival s’ouvre avec Tiffany Mills Company’s Homing, une œuvre de danse-théâtre inspirée par la richesse des expériences qui nous façonnent et nous lient dans nos maisons. Le chorégraphe basé à Bay Area, Gerald Casel, présentera la dernière œuvre de sa compagnie, Pas à propos de RaceDance, une réponse performative à la dynamique raciale de la danse postmoderne. De Colombie, Compañía Cuerpo de Indias présentera son travail acclamé Des fleurs pour Kazuo Ohno (et Leonard Cohen). Valetango Company présentera Confianza (confiance), une œuvre qui met en évidence le potentiel chorégraphique d’une interdépendance radicale à travers l’héritage d’improvisation du tango. Et John Scott revient à La MaMa avec son dernier travail, Étude de nuagequi utilise l’idée des nuages ​​comme masse onirique voyageuse et porteuse d’orages pour explorer la dynamique entre deux danseurs.

Il y aura également deux soirées partagées. Le premier met en vedette Johnnie Cruise Mercer et Jesse Zaritt. Mercer’s atterrir dans un endroit inconnu il s’agit d’être libre, de se déplacer dans le temps et de ce que Mercer décrit comme un marathon du devenir pour toujours. Chez Zaritt Pas de fin de détail (III) est organisé comme une série de rituels de musculation et de dissolution du corps qui tentent à la fois de se faire et de se défaire. Le deuxième programme partagé met en vedette Pele Bauch et Marina Celander. Dans Alias ​​Ka Inoa, Bauch explore les zones grises de l’identité ethnique à travers la métaphore visuelle. de Celander Stone She: édition spatiale explore nos mondes intérieurs/extérieurs et la déconnexion de l’humanité avec la nature.

Dans le cadre du festival, La MaMa et Movement Research co-présenteront Secret Journey: Stop Calling Them Dangerous #3, un symposium et une longue table de discussion examinant des histoires sur l’oppression, la marginalisation, les préjugés et le profilage, avec Yoshiko Chuma et d’autres artistes. À confirmer.

Billets pour La MaMa Moves! sont de 25 $ à l’avance / 30 $ le jour du spectacle. Étudiants/Aînés : 20 $ à l’avance/25 $ le jour du spectacle. Des forfaits de deux et trois spectacles sont disponibles. Les billets sont disponibles sur www.lamama.org. Pour les protocoles de santé et de sécurité de La MaMa, visitez www.lamama.org.






Das könnte Ihnen auch gefallen...