Tanz und Kunst

Danse pour l’Ukraine – Dancing Times

Publié le 15 mars 2022

Danse pour l'Ukraine

Un gala de charité dirigé par les anciennes stars du Royal Ballet Ivan Putrov et Alina Cojocaru aura lieu au London Coliseum le 19 mars pour collecter des fonds pour les personnes dans le besoin en Ukraine. Produit de Danse pour l’Ukraine ira à l’appel humanitaire du Comité d’urgence en cas de catastrophe (DEC) pour l’Ukraine.

Produite par l’association de danse Inspiration in Motion, la soirée présente des artistes du Royal Ballet, du Ballet de l’Opéra de Paris et de l’English National Ballet, dont Marianela Nuñez (Argentine), Mathieu Ganio (France), Federico Bonelli (Italie), Francesco Gabriele Frola (Italie) , Fumi Kaneko (Japon), Isaac Hernández (Mexique), Alina Cojocaru (Roumanie), Natalia Osipova (Russie), Reece Clarke (Royaume-Uni), Katja Khaniukova (Ukraine), Emma Hawes (États-Unis). Tous les danseurs participants ont fait don de leurs services. L’English National Opera a renoncé à ses frais de location pour le London Coliseum. L’Orchestre ENO, le Chœur et ses amis se sont portés volontaires pour soutenir musicalement la soirée.

Cojocaru et Putrov se sont entraînés ensemble à Kiev en tant que jeunes étudiants avant d’étudier à la Royal Ballet School de Londres et d’entrer au Royal Ballet, devenant ainsi l’un des plus jeunes danseurs principaux de l’histoire de la compagnie. Avec leur parcours de danse originaire de Kiev, les deux artistes ont voulu montrer leur amour, leur admiration et leur soutien à leurs amis et à leur famille en tendant la main à leurs collègues pour danser pour montrer leur soutien et collecter des fonds pour les victimes de ce conflit terrifiant.

Putrov a déclaré : « Le gala consiste à prendre position pour les valeurs humaines. Notre unité renforce le message. La participation de chacun aidera quelqu’un comme eux qui s’est retrouvé dans des circonstances désastreuses à cause de la violence de la guerre. La danse, la musique et l’art font bouger le monde, pas la violence. Puisque nous, les artistes, possédons le don, nous devons l’utiliser.

Cojocaru a ajouté : « De simples mots ne peuvent pas offrir grand-chose face à de telles souffrances et à la perte de vies humaines innocentes. L’art, l’amour et l’humanité ont le pouvoir d’inspirer et même de guérir. Dans cet esprit, nous nous unirons le 19 mars pour danser et offrir toute l’aide possible. Cliquez ici pour plus de détails sur Danse pour l’Ukraine ou pour réserver des billets.

Nicolas Rayner

Nicola Rayner war von 2010 bis 2015 Chefredakteurin von Dance Today. Sie hat für verschiedene Publikationen geschrieben, darunter The Guardian, The Independent und Time Out Buenos Aires, wo sie sich als Tanzjournalistin, die in der Tangoabteilung arbeitete, einen Namen machte. Auch heute noch tanzt sie alles von Gesellschaftstanz bis Breakdance, mit mehr oder weniger Erfolg. Ihr erster Roman, The Girl Before You, wurde im vergangenen Jahr als Taschenbuch, E-Book und Hörbuch veröffentlicht.

Nicolas Rayner

Nicola Rayner war von 2010 bis 2015 Chefredakteurin von Dance Today. Sie hat für verschiedene Publikationen geschrieben, darunter The Guardian, The Independent und Time Out Buenos Aires, wo sie sich als Tanzjournalistin, die in der Tangoabteilung arbeitete, einen Namen machte. Auch heute noch tanzt sie alles von Gesellschaftstanz bis Breakdance, mit mehr oder weniger Erfolg. Ihr erster Roman, The Girl Before You, wurde im vergangenen Jahr als Taschenbuch, E-Book und Hörbuch veröffentlicht.

Das könnte Ihnen auch gefallen...